Mai 2024

L’entrée de la Russie dans l’Union Européenne

S’il est une chose à laquelle personne ne pense, et pour cause puisqu’elle est gouvernée depuis plus de 20 ans par un autocrate, qu’elle ne ressemble pas du tout à une démocratie et qu'elle mène actuellement une guerre injustifiée contre un de ses voisins, c’est à l’entrée de la Russie dans l’Union européenne. Et pourtant cela n’aurait que des avantages. En effet alors qu’Emmanuel Macron et Ursula Von der Leyen seraient paraît-il partisans d'un élargissement « sans limites » de l'UE et que des pays tels que l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Géorgie, la Moldavie, le Monténégro, la Macédoine du Nord, la Serbie, la Turquie et l’Ukraine ont déposé leur candidature pourquoi ne pas imaginer que la Russie puisse un jour en faire de même ?
Bien sûr, me direz-vous, la Russie n’est pas seulement un pays européen puisque toute sa partie orientale est en Asie mais doit-on s’arrêter à ce genre de détails ? Bien sûr la Russie ne remplit pas actuellement les critères d’admission puisqu’elle ne peut guère prouver qu’elle dispose « d’institutions stables garantissant la démocratie, la primauté du droit, les droits de l'homme, ainsi que la protection des minorités » mais imaginez qu’elle puisse un jour le faire les bénéfices seraient alors nombreux. Tout d’abord ce pays qui est le premier du monde en superficie (11,5 %) gagnerait virtuellement 3 % de plus grâce à celle de l’Union européenne et il ne chercherait certainement plus alors à accroitre encore son immense territoire en envahissant ses voisins et ne menacerait plus d’employer l’arme nucléaire. Ensuite cela apporterait certainement un sentiment de paix à la planète entière qui en aurait bien besoin étant donné tous les efforts à effectuer dans les prochaines décennies pour lutter contre le réchauffement climatique. Concernant les grandes puissances que sont les Etats-Unis et la Chine après une phase d’étonnement elles comprendraient certainement que cette nouvelle organisation ne leur serait en rien nuisible puisqu’elle apaiserait de nombreuses tensions géopolitiques. Et pour l’Union européenne cet élargissement lui permettrait par exemple de se procurer plus facilement certaines ressources que possède la Russie et d'accéder à de vastes territoires plus au nord où le dérèglement climatique est limité pour y séjourner si la chaleur devenait insupportable en Europe méridionale. La Russie, elle, grâce à son intégration au sein de l’UE, pourrait sortir d’un certain isolement et accéder pleinement à une économie de marché de 444 millions d’habitants (avec elle 590 millions, 657 millions si le Royaume-Uni décidait de revenir, sans compter les pays en attente ), ce qui serait certainement bénéfique pour le développement de son économie.
Mais bien sûr pour que cela soit possible il faudrait que des changements importants puissent se produire dans son organisation politique et l’on ne peut que constater que jusqu’à présent la Russie n’a jamais connu la démocratie car après la longue période des Tsars (350 ans) où la population, principalement composée de paysans, était souvent soumise au servage, elle a connu plus de 70 ans de régime totalitaire soviétique après la révolution de 1917 qui déboucha sur la création de l’URSS, puis après la dislocation de celle-ci un certain flottement de 1991 à 2000, date d’arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir. Dans ces conditions la Russie n’a jamais pu expérimenter un régime démocratique ce qui signifie qu’il lui faudra certainement faire de gros efforts pour s’en imprégner (partis reflétant la diversité des opinions, élections libres, fin des pleins pouvoirs du Président, droits de l’homme respectés etc.) tout en renonçant à certaines mauvaises habitudes telles que les cyberattaques.
Bien sûr à l’heure actuelle l’entrée de la Russie dans l’Union européenne peut sembler être une idée totalement folle puisque l’on en est pour l’instant de part et d’autre à essayer de renforcer les armements pour alimenter le conflit en Ukraine, pourtant une situation où ce grand pays renoncerait à ses volontés expansionnistes et procéderait à la réduction de son arsenal nucléaire, qui n’aurait presque plus d’utilité, me plairait assez et ce d’autant plus qu’avec la Russie l’importance de l’Europe serait largement renforcée lui permettant ainsi de réellement concurrencer politiquement et économiquement les 2 premières puissances mondiales. En conclusion cela prendra peut-être du temps mais, quoi que certains puissent penser à l’heure actuelle de cette utopie, cela arrivera peut-être un jour si la Russie change et comprend l'intérêt qu'elle aurait à intégrer l'UE et si cette dernière accepte bien sûr de l’accueillir.

 
 
 
 
   
128