2022 – Semaine 52

« Chose + » en hibernation

 


Mon principal sponsor ayant été victime de la crise je suis au regret de vous annoncer qu’à partir de janvier 2023 « Chose + » ne pourra continuer au rythme habituel. En effet, puisqu’il faut bien vivre, je ne pourrai plus publier mes billets hebdomadaires et c’est certainement dommage car une multitude d’événements ne vont pas manquer d’arriver dès l’année prochaine, la réforme des retraites bien sûr mais aussi peut-être les négociations de fin de conflit en Ukraine, l’évolution de l’inflation qui, à terme, pourrait devenir très problématique si celle-ci atteignait plus de 10 % et que les salaires n’augmentaient pas vraiment, la préparation de l’ « après Macron » ou même, ce qui serait plus surprenant, le maintien en place de Macron si l’idée de Jean-Pierre Raffarin souhaitant qu'un Président puisse cumuler plus de deux mandats consécutifs se concrétisait, et que sais-je encore.
En tous cas une chose est sûre : en perdant en finale de la Coupe du monde de football nous avons certainement laissé échapper, même si c’est en fait une chance pour l’intelligence du pays, une des rares réussites que nous pouvions obtenir car l’avenir risque d’être décevant pour presque tout le monde, politiquement parlant non seulement pour la NUPES plombée par la suprématie de La France Insoumise qui ne va peut-être pas pouvoir surmonter son problème de succession, pour le parti LR qui après bien des efforts n’atteindra peut-être toujours pas le second tour en 2027, et pour Macron aussi qui, après avoir réussi à réduire le nombre de modérés en France, ne parviendra peut-être pas à imposer son successeur. Et alors, même si les Français semblent ne pas vouloir que l’extrême droite arrive un jour au pouvoir qui sait ce qui se passera si face à elle se présente un modéré quelque peu rebutant. Ajouté à cela notre dette exorbitante qui va peut-être nous rattraper et les problèmes de l’insécurité et de l’immigration qui risquent de déchainer les passions, l’insécurité parce que personne ne semble vraiment savoir ce qu’il faut faire et l’immigration parce que la moindre petite mesure macronienne visant à faire semblant de la contrôler provoque des réactions démesurées de la part de la NUPES, réactions partagées par de nombreux journalistes. Heureusement il restera bien sûr le douloureux problème de la fin de vie, problème hautement secondaire mais qui occupera le bon peuple que nous sommes pendant un moment.
Comme beaucoup d’autres je ne sais pas vraiment comment a pu s’installer la situation politique que nous connaissons mais il faut bien le dire, celle-ci est catastrophique et même doublement catastrophique puisqu’il ne semble pas exister de solution lui permettant d’évoluer vers autre chose. Alors pourquoi pas un troisième mandat de Macron, après une pause de 2027 à 2032, puis un quatrième ? Et qu’apporterait sinon une période de troubles en tous genres l’accession de l’extrême droite au pouvoir ? Peut-être une recomposition politique qui suivrait son arrivée mais est-on vraiment obligé d’en passer par là pour que quelque chose change dans ce pays ? Car je crois vraiment que de nombreux Français ne sont pas prêts à changer leurs convictions, ne serait-ce qu’un peu, la gauche s’accrochant à toute une série d’idées souvent insensées depuis qu’elle s’est radicalisée avec, à côté de LFI qui nous promet la 6ème république, EELV qui prône la désobéissance civile et qui veut nous sauver ainsi que la planète par tous les moyens, la droite soi-disant modérée qui a bien sûr envisagé une alliance avec l’extrême droite si celle-ci venait à triompher un jour et les électeurs de Macron qui voient en lui la seule solution pour rester dans un univers « non extrême » mais qui ne réalisent pas que leur camp ne cesse de s’amenuiser année après année.
Tout ceci, je vous le concède, n’est guère réjouissant c’est pourquoi il ne faudra sans doute pas oublier de bien s’équiper pour les fêtes de fin d’année de breuvages spéciaux susceptibles, étant donné leur goût délicieux, de nous faire oublier pour un temps les problèmes qui nous attendent.
Quant à « Chose + » si je trouve malgré tout le temps d’écrire quelques mots sur divers sujets, sujets qui seront encore moins représentatifs qu’avant de l’actualité du moment, celle-ci deviendra désormais dans le meilleur des cas mensuelle.
Merci pour votre compréhension.

 
74